On ne vous a pas tout dit : la journée de la femme

Mis à jour : mai 22

Cet article sera probablement contesté. Cet article ne plaira pas à tout le monde. Certains me traiteront de féministe, d'autres diront que je fais honte à la femme aujourd'hui. Et bien tant pis. A l'heure où Instagram devient un réseau où une police secrète se donne le droit d'avoir une opinion sur l'eau qui coule lorsqu'on fait la vaisselle, j'ai envie de dire ce que je pense. Que cela plaise ou ne plaise pas. Et j'ai un message à faire passer pour le 8 mars - appelé dans le monde "La journée de la femme"

d'ailleurs pour cette journée j'ai répondu à l'interview de Vanessa @onlybrigthness juste ici


On ne vous a pas tout dit sur la journée de la femme Rien que le titre est contradictoire. "La femme" parce qu'il n'existe qu'une seule femme?  Les marques se servent de cette journée pour promouvoir un stéréotype de la femme bien loin de la véritable image de la femme d'aujourd'hui.


Il n'existe pas une femme à célébrer, mais TOUTES les femmes sont à célébrer. La petite, la grande, la mince, la ronde, la brune, la blonde, la rousse et j’en oublie pleins... Ces femmes méritent aussi d'être applaudies.


Alors commençons par appeler cela "la journée internationale des femmes" Mais pourquoi la femme devrait être célébrée une seule journée par an? En 2020 cela fera 43 ans que l'ONU a décidé de mettre les femmes à l'honneur après la marche en Russie de 1917. La marche de cette année en France, ce fera sur le thème de la Génération Egalité. On souhaite l'égalité homme/femme. Et pourtant on célèbre la journée des femmes réclamant notre bouquet de fleur. Au lieu de demander des fleurs, demandons des actes, des droits, de l'égalité. Bon à savoir : en 2019 72% des tâches domestiques étaient, en France, faites par les femmes alors merci par avance petit copain ce jour-là de faire la vaisselle. Et parlons plutôt de "la journée internationale des droits de la femme". La journée internationale des droits des femmes revendiquée  Ah elle est belle notre France n'est-ce pas? Cette année les politiques se disent soutenir la thématique de la génération égalité. Ils la soutiennent tellement que des hommes comme Polanski sont encore des invités de marques au Cesar et même mis à l'honneur. Ils la soutiennent tellement que les écarts de salaire sont enflés de 24%. Ils la soutiennent tellement que 149 femmes sont mortes sous les mains de leur mari et que quand on porte plainte on ose nous demander si notre regard était aguicheur. 

Alors doit on célébrer la journée internationale des droits de la femme? J'ai presque envie de dire : malheureusement oui. Malheureusement parce qu'il semblerait que ce soit le seul jour où les revendications soient écoutées. Que ce soit le seul jour où les femmes aient le droit de dire stop aux inégalités, stop aux violences passées sous silence, stop aux sexisme stop aux harcèlements tant verbale que physique sans pour passer pour féministe. 

Je ne suis pas féministe j’ai juste envie de dire à ma fille plus tard qu'elle peut-être ce qu'elle a envie d’être. J’ai juste envie d'être dans une pièce où personne n’est outré que je gagne plus qu'un homme. J’ai envie d’être dans un wagon sans avoir peur d’être en jupe. Et je fais partie de celle qui sera heureuse le jour où la journée internationale des droits des femmes n'existera plus - le jour où tous les jours de l'année la femme et l'homme seront égaux. Je suis femme. Je ne suis pas féministe. Je suis fière d'être une femme. Je ne suis pas féministe. Je sais faire autant qu'un homme et un homme sait faite autant que moi. Je ne suis pas féministe. Et quand je dis non je ne manifeste pas contre tes mains pour le plaisir mais simplement parce que non c'est non et que ma voix de femme vaut autant que ta voix d'homme.



68 vues

©2020 by @anadasilv